La qualité à l'Institut

L’Institut considère la quête de la qualité et de son amélioration continue comme la condition indispensable du succès dans un milieu extrêmement compétitif au niveau mondial. Un système d’assurance qualité exigeant permet, en outre, de répondre aux attentes des pouvoirs publics et de la société environnante qui se préoccupent légitimement de l’usage efficient et judicieux des moyens mis à la disposition des institutions universitaires.

LA STRATÉGIE ET LE SYSTÈME D'ASSURANCE QUALITÉ

 

La stratégie de l’Institut en matière d’assurance de la qualité a été fixée par son Conseil de fondation dès l’adoption du cadre organisationnel en 2008. Les composantes sont inscrites dans les règlements et directives et complétées par des politiques et des pratiques visant à favoriser la qualité.

Le système d’assurance qualité porte sur tous les domaines d’activité de l’Institut : enseignement, recherche, formation continue et prestations de services. Il concerne aussi bien les structures organisationnelles, le cadre réglementaire et les processus de fonctionnement que chacune des composantes de la vie institutionnelle, que ce soit sous forme individuelle ou collective. Il intègre en de nombreux points le jugement d’experts externes qui apportent un regard distant et critique.

Le système d’assurance qualité de l’Institut fait corps avec l’objectif primordial d’excellence que lui a fixé son Conseil de fondation. Il repose sur une forte culture de la qualité qui est valorisée par toutes les composantes de la vie institutionnelle et inspire la recherche continue des meilleurs moyens d’améliorer son fonctionnement.

LES DEUX ÉLÉMENTS-CLÉS DU SYSTÈME D’ASSURANCE QUALITÉ

 

La mise en place de structures et de politiques favorisant la qualité

Le système d’assurance qualité de l’Institut s’appuie sur un cadre réglementaire complété par des politiques et des pratiques promouvant une culture de la qualité. Ainsi, les conditions-cadres pour les professeurs sont fixées avec l’objectif de favoriser une recherche de qualité, notamment en utilisant les décharges d’enseignement et les congés sabbatiques en compensation des activités de gestion académique. Du côté des étudiants, l’aide financière considérable qui est fournie représente une contribution majeure à la qualité des études. À ces politiques et pratiques s’ajoute une répartition des compétences qui permet à la fois concertation, participation à la décision et prise de décision dans l’intérêt d’un fort contrôle de qualité.

L’évaluation comme principe général

La stratégie d’assurance qualité de l’Institut s’appuie sur un ensemble de processus d’évaluation régulière de l’enseignement, de la recherche et des prestations de services en faisant appel à des experts externes. Elle est fondée sur la fixation préalable d’objectifs qui permet de mesurer le chemin parcouru et d’assurer le suivi des recommandations ou des objectifs fixés. Elle s’appuie en amont sur un ensemble d’outils de mesure et d’informations pertinentes ainsi que sur une utilisation grandissante de la référenciation (benchmarking).

TÉLÉCHARGER LE TABLEAU DES PROCÉDURES ET ÉVALUATIONS

Screenshot 2020-01-21 at 11.11.54
ACCREDITATION

TÉLÉCHARGER LE TABLEAU DES PROCÉDURES ET ÉVALUATIONS

La Qualité en Suisse


C’est dans les années 90 que les Hautes écoles suisses ont commencé à introduire des mesures d'assurance Qualité concernant l'enseignement et la recherche. L’introduction le processus de Bologne  a incité les universités suisses à se doter d’un système d’assurance Qualité garantissant la qualité de leur enseignement et de leur recherche.
Si la Confédération est la garante de l’assurance Qualité dans les Hautes écoles suisses, ce sont les Hautes écoles elles-mêmes qui détiennent la responsabilité de la mise en place et du bon fonctionnement de leur système d’assurance Qualité interne. Afin de concilier leur autonomie avec leur devoir de rendre des comptes et de faire preuve de transparence, ce système d’assurance Qualité interne fait l’objet d’une accréditation institutionnelle tous les sept ans. (lien sur doc 4)