ÉVALUATIONS

ÉVALUATIONS départements
 

Les départements sont évalués par des experts externes à raison d’un département par année, l’examen portant aussi bien sur l’enseignement que sur la recherche (dans le cas des masters interdisciplinaires seul l’enseignement est concerné). Pour ce qui est de l’enseignement, les experts examinent les plans d’études et les syllabi ainsi que la contribution des enseignants du département aux masters interdisciplinaires. Ils évaluent, sur la base d’un échantillon, la qualité des mémoires de master et des thèses de doctorat. Pour la recherche, ils enquêtent sur la capacité du département à former un cadre intellectuel stimulant, notamment par le moyen d’activités intégrant professeurs, chercheurs et doctorants, et sur ses liens avec les centres de recherche. Ils se penchent également sur la qualité de la supervision et sur les lacunes et déséquilibres entre domaines de recherche. Enfin, ils donnent leur avis sur la réputation et le positionnement du département dans son champ de spécialisation. Leur rap¬port est transmis au département qui prend position et présente un plan d’action. Le directeur porte le dossier à la connaissance du Conseil de fondation qui fixe le suivi à faire.

ÉVALUATIONS centres de recherche
 

Les centres de recherche sont évalués par des experts externes de manière régulière. Les experts ont pour mandat d’examiner la quantité et la qualité des recherches, la contribution des centres à l’interdisciplinarité au sein de l’Institut et leur impact à l’extérieur, notamment pour ce qui est des liens avec la Genève internationale.

Leur rapport est transmis aux centres qui prennent position, puis au Conseil de fondation qui décide du suivi à confier au directeur.

ÉVALUATIONS services administratifs
 

La démarche qualité est partie intégrante de l’activité quotidienne des services administratifs. L’évaluation annuelle donne à chaque collaborateur l’occasion de participer à la fixation des objectifs et renforce la culture de la qualité. De même, l’audit périodique des services fait participer les collaborateurs à l’amélioration de l’organisation et des processus. Le questionnaire annuel sur le fonctionnement des services donne l’occasion d’identifier les difficultés et de chercher des améliorations.

De plus, une démarche transversale est menée pour permettre aux collaborateurs administra¬tifs et techniques de travailler ensemble au-delà des silos des services en vue d’améliorer les processus d’assurance qualité. S’appuyant sur l’importance du PAT à travers leurs actions, observations, constats et analyses dans le développement, la mise en œuvre et l’amélioration des dispositifs qualité de l’Institut, l’Institut a développé une méthodologie de gestion agile inspirée de la méthode Scrum appelée « langage commun », qui propose une approche dynamique et participative de la conduite d’un projet de manière transversale pour en identifier les processus communs, améliorer ceux-ci et développer chez les collaborateurs une meilleure compréhension de leur environnement de travail. Les collaborateurs administratifs et techniques travaillent en groupe de quatre à six personnes sur des processus précis (p. ex. accueil des collaborateurs, accueil des professeurs ou gestion des projets de recherche) afin de les mettre en place ou de les améliorer.
(Lien sur la page langage commun)